L’hiver est passé ! Nous pouvons remettre nos pneus été.

Pour beaucoup de gens, notamment dans les pays aux conditions climatiques extrêmes, il est obligatoire d’avoir deux jeux de pneus, un pour l’été et un pour l’hiver. Pour d’autres pays, prenons la France comme exemple, une nouvelle règlementation, appelée « Loi montagne », a été mise en vigueur. Cette nouvelle loi précise les règles d’équipement de certains véhicules en période hivernale (pneus hiver ou dispositifs antidérapants) pour certaines zones définies. Celle-ci permet d’améliorer la sécurité routière et les conditions de circulation en période hivernale.

Mais savez-vous réellement quelle est la différence entre un pneu hiver et un pneu été ?

Il y a trois différences fondamentales entre les pneus d’été et les pneus d’hiver : leur structure, leur teneur en caoutchouc et leurs sculptures.

  • Les pneus hiver contiennent plus de caoutchouc naturel, ce qui préserve leur souplesse par temps froid. Plus ils sont souples, mieux les pneus peuvent s’agripper à la surface de la route et améliorer ainsi l’adhérence et la tenue de route. À la différence des pneus été, qui durcissent rapidement dans le froid, les pneus hiver sont au meilleur de leurs performances en dessous de +7 °C.
  • Les pneus hiver sont également dotés de milliers de minuscules rainures (ou « lamelles ») qui servent à disperser l’eau et à éviter l’aquaplaning. Ces rainures mordent la neige, la neige fondue et le verglas pour une adhérence optimale à la route.
  • Ils ont également des sculptures profondes qui permettent à la neige fondue de s’accumuler dans les cavités. Étrangement, rien n’adhère aussi bien sur la neige que la neige, et la neige tassée renforce encore l’adhérence et la traction pour faire avancer le véhicule sur les routes enneigées ou verglacées.

Suppression des obstacles au contrôle de la qualité à basse température.

De nombreux fabricants de pneus et mélangeurs de caoutchouc se heurtent souvent à des obstacles de coût et de personnel qui les empêchent d’effectuer des tests de qualité à basse température plus rigoureux et plus cohérents. Et pourtant, la possibilité d’effectuer ces mesures est essentielle pour la sécurité des personnes conduisant dans des conditions hivernales humides et glacées.

Le rhéomètre Premier RPA d’Alpha Technologies, doté de la technologie Sub-Zero, offre aux laboratoires de qualité une gamme étendue de tests qu’ils peuvent effectuer à basse température, garantissant ainsi la performance de leurs matériaux en hiver.

Alors, comment un RPA vous permet-il d’obtenir les mêmes mesures de module que le DMA ?

Cela nous ramène à Poisson et à son coefficient. Puisque le module est défini comme la contrainte sur la déformation, indépendamment de la tension ou du cisaillement, le coefficient de Poisson nous indique que la mesure du module sur le Premier RPA devrait être d’environ 1/3 de celle de son homologue DMA dans des conditions similaires.

Mais heureusement, grâce à notre bon ami Siméon Denis Poisson et aux ingénieurs d’Alpha Technologies, il est maintenant possible d’effectuer ces mesures en torsion – fournissant 11 prédicteurs clés de performance des pneus en 23 minutes environ. Ainsi, au lieu de dépenser beaucoup d’argent pour un DMA, vous pouvez effectuer les mêmes tests sur le Premier RPA d’Alpha Technologies – un instrument que vous avez déjà dans vos laboratoires de qualité et de R&D… ou que vous devriez avoir.

« Conditions similaires » est la phrase clé ici. Comment créer un environnement en dessous de zéro sur un RPA pour répondre aux critères de « conditions similaires » et permettre des mesures de traction sur sol mouillé, sur glace et en hiver ? La réponse est la dernière innovation d’Alpha Technologies pour sa gamme Premier RPA. Grâce à une technologie de refroidissement exclusive, le Premier RPA peut désormais être refroidi jusqu’à -25 °C.

Analyseur de process Premier RPA

Le rhéomètre Premier RPA – Rubber Process Analyser – est un instrument de test rhéologique mécanique dynamique (DMRT) qui permet d’analyser les procédés de fabrication des caoutchoucs.

En effet, le rhéomètre Premier RPA a été conçu pour tester des polymères bruts ou du caoutchouc mixte. C’est le premier rhéomètre capable de mesurer les composés de caoutchouc avant, pendant et après la vulcanisation en un seul essai. Le temps de rechargement d’un nouvel échantillon est d’environ 20 secondes.

Vous souhaitez plus d’informations sur notre analyseur Premier RPA d’Alpha Technologies ?

Cliquez ici.

Pour tout autre renseignement, complétez notre formulaire de contact.

Gerelateerde berichten

Examen des plastiques avec le MEB de table Phenom ProX

Analyse rapide et précise des défauts avec un microscope électronique à balayage de table Que les chercheurs travaillent à l'analyse des défauts des plastiques ou à la surveillance de la contamination des microplastiques, ils ont besoin d'un moyen rapide et précis pour analyser leurs échantillons. Le microscope électronique à balayage (MEB) de table Thermo Scientific [...]

Témoignage de Salomon – LabEcon 600

Depuis sa création en 1947, Salomon est devenue un leader mondial dans le domaine des équipements sportifs de plein air. La marque est surtout connue pour ses matériaux de haute qualité destinés aux sports de montagne tels que le ski alpin et de fond, le snowboard, la randonnée et le trail running. Basée à Annecy, [...]

Un petit voyage dans le monde fascinant des essais de traction

Benelux Scientific est établie depuis plus de 20 ans dans l'installation et la maintenance de tous les types d'essais de traction. Nous vous garantissons la meilleure solution pour vos applications. Avec une machine d'essai de traction, nous effectuons des essais de traction, de compression, de flexion et de pelage sur une grande variété de matériaux [...]

mai 30, 2022