MEB avec tests mécaniques – Univ. Gand

Combinaison de la microscopie électronique à balayage et des essais mécaniques pour la recherche universitaire

Prof. Lode Daelemans, Département des matériaux, des textiles et du génie chimique (MaTCh), Université de Gand

Le Centre pour la science et l’ingénierie textiles de l’Université de Gand s’intéresse à toutes sortes de matériaux à base de fibres et de textiles. L’un des principaux défis de la recherche dans le développement de matériaux nouveaux et améliorés est de comprendre le comportement microscopique et la façon dont il est lié à leur performance.

C’est pourquoi la décision a été prise d’acquérir un microscope électronique à balayage avec des capacités intégrées d’essais de traction, de compression et de flexion.

Présentation de votre laboratoire et de vos activités

Notre groupe de recherche fait partie du département des matériaux, des textiles et du génie chimique (MaTCh) de l’Université de Gand.

Nous nous concentrons sur tous les types de matériaux textiles et à base de fibres pour un large éventail d’applications, allant des textiles classiques aux textiles techniques et aux produits à base de fibres tels que les composites, jusqu’aux nouveaux matériaux tels que les nanofibres.

Les défis que vous avez dû relever avant d’acquérir le  MEB Phenom Thermo Scientific

L’un des principaux inconvénients auxquels notre groupe a été confronté avant d’acquérir un microscope électronique à balayage (MEB) dédié est que nous étions dépendants d’autres groupes de recherche pour l’imagerie.

En pratique, cela signifiait un délai d’une à deux semaines avant de pouvoir étudier, par exemple, la qualité des nanofibres produites. En outre, tant dans la recherche que dans l’industrie, le lien entre la microstructure du matériau et sa performance à grande échelle est un aspect crucial pour optimiser et concevoir de nouveaux matériaux à haute performance, et nous utilisions principalement la microscopie optique pour cela.

Lode Daelemans